Papier
Promo !
  • ramette

Papier

En stock

affichette_cahier-_papier.pdf

Téléchargement

Categorie: .

Mot clefs: .

Du papier en fibres recyclées avant tout et une épaisseur adaptée à vos besoins (70 g par exemple) ! En second choix un papier non recyclés en fibres issues de forêts gérées durablement A éviter, les papiers blanchis au chlore (portant la mention TCF – Totally Chlore Free)

  • Pour vous repérer, faites confiance aux labels suivants :
 ecolabel_logo icon01

 

En complément de vos choix de papiers, n’oubliez pas de :

– N’imprimer que lorsque c’est nécessaire et d’adapter la qualité d’impression au besoin
– Utiliser les feuilles en recto/verso
– Ré-utiliser vos pages en brouillons

Les préconisations ci-dessous concernent les principaux enjeux sanitaires et environnementaux du produit et prennent en compte les différentes étapes du cycle de vie. Elles sont en partie issues des référentiels des écolabels « Européen » et « Ange Bleu » qui couvrent cette famille de produits

  • Propositions d’exigences environnementales/sanitaires « clés en mains » pouvant être intégrées comme :     

– « spécifications techniques » (dans les bordereaux de prix ou les cahiers des charges)
– « critères ou sous-critères » de choix des offres

  • Exigences relatives aux matières premières utilisées :

– Papier fabriqué à partir de fibres recyclé (% mini à préciser si besoin -Taux de fibres recyclées garanti à hauteur de 100% pour les produits Ange Bleu)
Et/ou
– Papier contenant au moins « X% » de fibres vierges provenant de forêts gérées durablement (Au moins 50%, en complément de l’exigence en fibres recyclées (par ex. 20% au regard des 80% de recyclé d’Ange Bleu)

  • Exigences relatives à la production/fabrication :

– Papier non blanchi au chlore ou dérivés de chlore (TCF)
– Papier ne contenant aucune substance visée par le règlement européen REACH n° 1907/2006 relatif à l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des substances chimiques, ainsi qu’aux restrictions applicables à ces dernières.
– Papier n’émettant pas plus de 1 000 kg de dioxyde de carbone (CO2) par tonne fabriquée
– Papier ne contenant pas de colorants azoïques conformément au règlement (CE) n° 1907/2006.
– Papier ne contenant pas de colorants à base de mercure, cadmium, plomb, de cuivre, de chrome, de nickel ou d’aluminium
– Papier dont les émissions de composés organiques halogénés absorbables (AOX) n’excédent pas 0,17kg/TSA (mesuré conformément à la norme AXO ISO 9562 (ou à une norme équivalente).

  •  Exigences techniques spécifiques à la consommation d’énergie liée à la transformation :

– Papier n’émettant pas plus de 1,5 point d’électricité dans l’eau et/ou dans l’air. Le système de points étant calculé comme suit :

formule_papier

 

– Papier ne consommant pas plus de 1,5 point de combustibles. Le système de points est calculé comme suit :

formule_papier2

 

ATTENTION Les méthodes de calculs devront être clairement présentées aux entreprises candidates. Il est donc primordial de les renvoyer vers les ressources suivantes qui les détaillent et les expliquent:
– Pages 52 et 53 du référentiel de l’écolabel Européen
– Tableau et explication en complément : consulter la page L 149/17 de la Décision européenne de l’Ecolabel « Papier à copier et papier graphique », téléchargeable via le lien ci-dessous (Décision européenne Ecolabel – DECISIONEURONF-162)
http://www.ecolabels.fr/fr/recherche-avancee/categories-de-produits-ou-services-certifies/papeterie-papier/papier-a-copier-et-papier-graphique. »

  • Exigences relatives à la fin de vie :

– Papiers recyclables
– Emballages secondaires des produits limités et/ou en matériaux recyclables
– Quand pertinent et adapté : papiers livrés en grands conditionnement (cartons de X feuilles à préciser)

Attention : Les modes de preuves à demander et pouvant vous guider dans les catalogues

 Pour les enjeux environnementaux et sanitaires globaux 
 ecolabel_logo icon01 nordic_ecolabel 

 

 Pour le contenu en matériaux recyclés des produits et de leurs emballages  
   moebius_65 

Les modes de preuves permettant d’évaluer « l’équivalence » d’un produit non labellisé

– Eco-profils (conformes aux préconisations de la norme ISO 14025) garantissant une démarche d’éco-conception
– Résultats de tests et contrôles réalisés par laboratoire indépendant
– Fiches techniques produits
– Fiches de données de sécurité

Dans le cycle de vie des papiers, les enjeux environnementaux/sanitaires varieront en fonction des impacts et  consommations d’énergie et d’eau lors de la transformation des fibres en pâte et de l’origine des fibres à partir desquelles ils sont fabriqués ! En amont de leurs choix, les acheteurs  pourront avoir en tête par exemple (non exhaustifs) :

  • Matières premières

– L’atténuation possible des impacts des produits par le choix de fibres recyclées, orientées vers des filières de valorisation/recyclage en fin de vie du produit
– L’atténuation possible des impacts des produits issus de ressources renouvelables par le choix de fibres dont les conditions d’exploitation sont garanties : gestion et exploitation responsable des forêts
– L’atténuation des impacts des consommations de ces gammes de produits par le choix de références dont le grammage (épaisseur) est adaptée aux besoins

  • Fabrication

– L’importance de s’interroger sur l’impact des consommations importantes d’énergie et de l’eau lors de la fabrication de la pâte à papier
– L’importance de s’interroger sur l’importance de la maîtrise des rejets dans l’air et l’eau lors de la fabrication de la pâte à papier
-L’importance de s’interroger sur les substances dangereuses pouvant être contenues dans les papiers : métaux lourds, colorants azoïques, chlore, composés organiques volatiles

 

  • Utilisation

– L’importance de respecter les conditions de stockage (humidité)

  •  Fin de vie

– Les possibilités ou non de valoriser le produit et ses emballages devenus des déchets (tri et recyclage)

Partagez